You are currently viewing Interview: trois questions à Annyck Philomène Okoko

Interview: trois questions à Annyck Philomène Okoko

Annyck Philomène Okoko (A.P.K.) : L’IFMV Congo relaie les missions qui sont propres à cet institut, à savoir consolider et réactualiser les compétences des acteurs de collectivités locales dans la perspective du développement. Suivant ses attributions, il apporte également les compétences nécessaires dans le management des projets portés par les collectivités locales. Au niveau du Congo, il accompagnera notre pays dans la création de la Fonction publique territoriale et par son implication dans l’ingénierie des projets portés par les territoires.

L.D.B. : Vos missions sont-elles connues par les collectivités locales au Congo ? 

A.P.K. : Bien entendu car, en tant qu’institut français, un accord historique a été déjà signé avec le ministère délégué chargé de la Décentralisation et du Développement local. A ce titre, notre  représentation au Congo bénéficie également d’une tutelle académique de l’enseignement national d’administration publique, basée à Québec.

Signalons que l’IFMV assurera des formations de haut niveau à travers le diplôme universitaire en management et gestion de collectivités locales à l’Université Denis-Sassou -N’Guesso. C’est un diplôme destiné à consolider les acquis des élus, quelle que soit la taille de la collectivité, des administrateurs maires des arrondissements, des présidents des communautés urbaines, des présidents des départements ainsi que des agents publics relevant des collectivités et des administrations publiques.

L.D.B. : Comment s’articule l’agenda 2024 de L’IFMV ? 

A.P.K. : A partir de mai prochain, nous lancerons notre rentrée solennelle et académique en appui d’une leçon inaugurale dispensée par le ministre délégué  chargé de la Décentralisation et du Développement local, Juste Désiré Mondelé. Cette formation modulaire tiendra compte de l’agenda de nos stagiaires en leur proposant plusieurs modules de spécialisation.

Pour cette première session, nous ferons appel aux experts de haut niveau tel que le Pr Marc Richeveaux, grand spécialiste français en droit de collectivité, avec les contributions multiformes des anciens parlementaires français ayant dirigé des collectivités locales françaises. L’ensemble de cette rencontre sera coordonné par le Pr Brice Arsène Mankou de l’université Laval, au Canada, l’expertise de Joëlle Gellert, du Pr Damas Ngouma de l’Université Denis-Sassou-N’Guesso et bien d’autres.

Propos recueillis par Marie Alfred Ngoma

Source : Adiac-Congo

Lien de l’article : https://www.adiac-congo.com/node/155207

Leave a Reply